Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué - Réponse intervention élue Albigeoise

Par la presse en date du 01/03/2019, nous avons pris connaissance, avec consternation, de l’intervention faite par une élue de la Ville d’ALBI concernant « la générosité » du maire d’ALBI pour le régime indemnitaire des agents municipaux.

Cette intervention, complètement décalée, dénote bien le fossé existant entre certains élus et les gens du peuple. Alors qu’elle côtoie nos élus nationaux, il ne faut pas s’étonner des informations complètement erronées qu’elle doit leur faire remonter. D’où peut être une des raisons de la crise actuelle que la société vit.

Sait elle que depuis le gel du point d’indice des fonctionnaires en 2010, les agents de catégorie C perdent 117 € par mois et cela s’élève à 278 € par mois avec la désindexation de l’indice des prix à la consommation ? (Cf pages 4 et 2 - www.dgfip.cgt.fr/62/IMG/pdf/perte_a... )

C’est la seule élue à avoir voter contre cette revalorisation pour « manque de maîtrise » des dépenses de personnel. Cela prouve la méconnaissance qu’elle a du travail au quotidien réalisé par les agents pour maintenir un Service Public de qualité malgré les moyens dont ils disposent.

C’est pourquoi, afin qu’elle soit mieux informée du vécu des agents, la CGT lui propose de sortir de sa zone de confort et de faire un stage d’immersion dans les divers services de la collectivité :

  • Elle verra ce que c’est que de se lever tous les matins, malgré le froid, la chaleur, la fatigue, à 4 Heures pour collecter les déchets des habitants. Elle aura ainsi une espérance de vie diminuée de 7 ans au vu de la pénibilité de ce métier.
  • Elle pourra apprécier le bruit que font les enfants lorsqu’ils jouent ou mangent à la cantine. Elle pourra constater ainsi sa perte d’audition d’année en année.
  • Aux divers guichets d’accueil, elle devra garder son sourire pour répondre aux diverses injonctions, à l’agressivité voire aux insultes émises par des citoyens ne comprenant pas pourquoi les horaires d’ouvertures au public diminuent. Pourquoi sont-ils obligés de passer par internet alors qu’ils vivent de plein fouet la fracture numérique ou ne maîtrisent pas cet outil. Elle vivra ainsi, sur le terrain, les tensions que procurent les décisions prises par les élus nationaux qui n’ont qu’une vision comptable.
  • Elle laissera tomber sa vie familiale le week-end pour assurer (3 WE sur 4 par mois) l’ouverture des équipements publics et permettre à la ville d’Albi d’être plus attractive.
  • Pendant toute la période de plantations, elle se verra obliger de prendre des positions inconfortables et pénibles pour planter les divers plants et fleurs afin de faire perdurer la 4éme fleur si chèrement acquise
  • Lorsqu’elle devra maintenir l’autorité municipale et qu’elle aura à mettre des PV sur la voie publique, elle se rendra vite compte de l’agressivité des gens, des menaces reçues contre elle et sa famille. Elle réclamera des gilets pare-couteaux afin de ne pas subir des attaques à l’arme blanche et pouvoir intervenir avec un peu plus de sécurité pour faire respecter la tranquillité dans l’espace public.
  • Dans les espaces nautiques, elle aura le plaisir d’inhaler de la chloramine et elle constatera les effets délétères qu’elle produit sur sa santé.
  • Afin que les Albigeois puissent boire de la bonne eau potable, elle manipulera des produits à base de chlore extrêmement dangereux pour la purifier. Ces derniers, en cas de fuite, donnent la mort en moins de 5 minutes. Il en sera de même lorsqu’elle fera son stage au sein de l’assainissement avec le dioxyde de soufre émanant des réseaux d’eaux usées.

A la suite de ces stages d’immersion, nous sommes sûrs qu’elle ne s’opposera plus à la revalorisation du régime indemnitaire (RIFSEEP) et qu’elle rejoindra les propositions de la CGT pour qu’il soit au moins égal à 10 % du traitement pour la catégorie C.

De même, en tant que suppléante, elle insistera auprès des élus nationaux pour rendre obligatoire aux maires, la participation à la complémentaire santé (mutuelle) comme cela se fait pour les salariés du privé depuis 2016. De même elle militera pour la suppression du jour de carence afin d’éviter la double punition aux agents (malade + perte du pouvoir d’achat).


Lisez, Imprimez et Diffusez le document ci après

PDF - 575.5 ko
Article du Temps Libre du 01/03/2019
PDF - 187 ko
Communiqué CGT suite article

Pourquoi Pas Vous Cette information vous a été utile alors n’hésitez pas :

  • Adhérez à la CGT ;
  • Participez avec nous pour défendre :
    • vos droits
    • et en gagner de nouveaux.
Site réalisé sous Spip Mentions légales -