Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Assises des CRO du CNFPT

A cette occasion, la CGT a réaffirmé ses revendications :

  • Abrogation de la loi Hortefeux et de ses conséquences,
  • Rétablissement du 1% au CNFPT - 1re étape vers le 3%,
  • Annulation des mesures d’austérité prises par l’établissement,
  • Nécessité de renouer avec un service public de la formation professionnelle au service de la carrière des agents des collectivités locales et contre une fonction publique de métiers ou d’emplois.

5 années après le vote de la loi Hortefeux : quelle est la situation ?

Les formations d’intégration d’agents de catégorie A et B ont été liquidées.

Les concours transférés aux Centres de Gestion – notamment celui d’attaché- sont menacés de ne plus être organisés annuellement sur tout le territoire national.

Le syndicat CGT entend livrer à l’ensemble des agents de l’établissement cette question :

Avions-nous raison en 2007 , avec d’autres organisations syndicales de l’établissement, de nous prononcer contre la loi Hortefeux ?

Le président du CNFPT a redit l’insatisfaction de la situation présente en termes de formation d’intégration des fonctionnaires territoriaux.

Il a dénoncé les menaces de non-organisation de concours par les centres de gestion.

Il a réaffirmé la nécessité du rétablissement du 1%.

Il a informé les participants à la conférence des CRO qu’il avait, à l’occasion de la loi sur la précarité, et comme il s’y était engagé, déposé un amendement pour regagner le 1%.

La bataille pour la défense du CNFPT et du statut de la fonction publique territoriale se poursuit.

Le syndicat CGT du CNFPT rappelle qu’il est disponible pour toute action unitaire allant dans le sens du progrès social et du service public.

JPEG - 223 ko
JPEG - 156.6 ko
JPEG - 170.6 ko
JPEG - 208.9 ko
Site réalisé sous Spip Mentions légales -